PRÉLUDE ( 1 )

 
  
Les adieux
 
 
L’Astre du Jour prolonge de plus en plus sa Lumière …
Peu à peu, l’Homme d’Hiver abandonne son Manteau d’Hiver…
Il le quittera avec peine…Il a tenu au chaud, et son Corps et son Cœur…
 
À ses pieds, il aperçoit une jonquille pointant subtilement le bout de son nez…
Il l’évite de justesse, dans un mouvement gracieux malgré ses sabots de glace… 
Il jette un dernier regard sur la plaine, encore blanche à plusieurs endroits…
Il se remémore les cris joyeux des enfants courant et glissant sur les côteaux…
Il gardera un tendre souvenir de ces amoureux venus s’embrasser sur le banc du parc; les jeunes autant que les vieux…
Et il s’enfonce dans la Forêt; il ne veut pas mourir à la vue de tous…
Il ne supporterait pas le soulagement dans leurs regards…
 
Partagé entre le besoin de se reposer, et la nostalgie de quitter son Pays Blanc, il avance à pas lents, au point de rendez-vous avec la Nouvelle Saison …
En chemin, il s’arrête un instant pour reprendre son souffle…
Il se fait vieux …
L’air a changé d’odeur, observe-t-il.
Il hume longuement les nouvelles fragrances de Dame Nature,
en rêvant tout de même à ses prochaines vacances…
Il n’a pas le choix, pense-t-il…C’est le Cycle de la Vie.
La rencontre sera brève; un regard, un pas de deux…
Un baiser peut-être, Dame Printemps est si jolie…Difficile de résister…
 
Il arrive à la chute d’eau qui, goutte à goutte, avait lentement repris Vie…
Il se penche pour la toucher…
  • Te voilà qui circule comme le sang dans les veines des Hommes, dit-il.
  • Tu parles tout seul maintenant, fit tendrement une voix douce comme le Jour.
L’Homme d’hiver se retourna et aperçut la plus belle des Femmes…
Tant de Beauté et de Lumière lui fit complètement oublier les politesses d’usage…
Il demeura à genoux devant elle, incapable de prononcer un mot…
Elle s’approcha gracieusement et elle lui prit la tête qu’elle serra sur son ventre…Devinant que ces instants étaient les derniers de sa Vie, il l’entoura de ses bras en s’agrippant à sa taille fine…
Il sentit contre sa joue, le Nouveau-Né qui bougeait dans son Sein…
Il sourit et ferma les yeux …
 
 
 
 
( à suivre… au Jardin de Printemps )
 
Manouchka ©
 
Publicités

12 réflexions sur “PRÉLUDE ( 1 )

  1. Sorcière 10 mars 2012 / 16:24

    Que c’est prometteur !!!

    Fallait pas t’arrêter !!

    Un si beau moment tendresses….

    Le cycle de la vie….oui…ça définit a merveille ce prélude magnifique !!!

    J’ai hate a la suite Manouchka !!!!!!!!

    A très vite …
    Sorcière

    J'aime

  2. Kleaude 10 mars 2012 / 19:28

    Que d’émotions en ce texte…. Des émotions si bien mises en mots..en poésie… mais surtout tant d’émotions ressenties à la lecture…. Ça prend aux tripes… On aime ton homme d’hiver…. on ressent la nostalgie qui l’habite… On ressent aussi ce vent de renouveau…. l’espoir naissant…. la tendresse et l’amour printanier….

    Vivement la suite!!!!!
    Kleaude

    J'aime

  3. ❤Gigi❤ 11 mars 2012 / 18:30

    Voici Manouchka un très beau texte pour dire
    Adieu à l’hiver qui doucement fond sous nos yeux
    l’hiver qui laisseras sa place au printemps
    tranquillement gros bisous du coeur ❤
    Je te souhaite une Bonne-Semaine
    Et plein de soleil chez toi et en ton coeur
    Tendresse & Amitié Gigi xxx

    J'aime

  4. floray2 13 mars 2012 / 11:15

    Quel magnifique poème.
    Oui le bonhomme blanc s’en va doucement
    et nous allons accueillir cette belle dame printanière,
    avec grand bonheur.

    Bravo pour ces mots magiques,
    de pur bonheur.

    Bonne semaine !

    J'aime

  5. floray2 14 mars 2012 / 13:30

    Un petit coucou pour te souhaiter
    bonjour chère Manouchka

    C’est tellement agréable venir lire tes beaux écrits.

    J'aime

  6. Francine Roy 14 mars 2012 / 21:56

    Quel bonheur d’entrer chez toi ce soir et d’y trouver un tout début d’un nouvel écrit… Un heureux hasard… Je suis officiellement de retour sur les blogs Manouchka, je suis si heureuse de retrouver ta prose… Douce soirée ! xx

    J'aime

  7. floray2 18 mars 2012 / 18:12

    Par un temps superbe me voici chez-toi,
    toute regaillardie par le soleil chaud.

    Je te souhaite une belle semaine.

    J'aime

  8. Drenagoram 6 avril 2012 / 17:25

    Sans Regards au Passé , sur le Seuil du Printemps ,
    La Venue de l’Homme Blanc , vers la Source aux Ainés ,
    Marque la Fin des Secrets , Donne une Chance à l’Enfant ,
    D’Avancer Hors du Temps , tout au Long des Reflets.
    ~
    Serrant la Taille de l’Une , pour un Dernier Soupir ,
    Ses Yeux voient en l’Avenir , nul revers de Fortune ,
    Ainsi en Terre Nocturne , Mère comprend son Désir ,
    De partir pour devenir , son Compagnon des Runes.
    ~
    NéO~
    ~
    Becs en Prélude

    J'aime

    • Jardin de Printemps de Manouchka 6 avril 2012 / 18:11

      Son Compagnon des Runes,
      Comme les Étoiles et la Lune,
      Quand les mots qui s’effleurent,
      Jettent l’Encre en Graphèmes,
      Chantent un Requiem,
      Pour l’Hiver qui se meurt…

      La Tendresse de Mère,
      Crée passage facile,
      Pour son Prince vers son Île,
      En Pays des Moissons,
      Qui visiteront la Terre,
      Aux Nouvelles Saisons…

      Manouchka

      Becs de Lumière ….xxx

      J'aime

  9. rechab 16 janvier 2013 / 13:39

    Désolé, Manouchka, pour la « couleur » de mon commentaire,
    je vais « casser l’ambiance »…
    mais approprié à la rubrique « jardin d’hiver »….

    Sous la voûte des tropiques
    L’univers a basculé
    D’un coup, dans une faille
    Ouverte d’un coup
    Dans le corps de la terre,
    Brisure interne,
    Un grand coup de sabre
    Qui m’a jeté à terre.

    Modifiant tout çà coup
    La trajectoire des planètes
    Le ciel s’est enflé soudain
    Du fracas d’une comète
    A la verticale de l’été
    Pour aller se perdre
    Dans de lointains obscurs
    Habités par les larmes.

    Faut-il tourner son regard
    Vers un astre, qui a usurpé
    Les couleurs du soleil
    Répandu la cendre
    Aux lointains de décembre ?
    La lumière de l’espoir,
    Allonge loin, des ombres
    Et s’éloigne, vers le noir.

    RC – 16 janvier 2013

    J'aime

    • JARDIN DES 4 SAISONS 17 janvier 2013 / 15:05

      Je ne trouve que pas que tu as cassé l’ambiance René ….
      Tu as simplement exprimé ton inspiration …
      J’aime bien moi …c’est tout à fait à sa place …

      Merci à toi ….

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s